l\'indigné

Marine se fait couler un bain

 

 

FN 13.jpg
 

 

Ceux qui ne connaissent pas leur histoire s'expose a ce quelle recommence"  - Elie Wiesel
 
 
Les antilibéraux rêvent de retourner à un Etat qui les protègerait du capitalisme alors même que la fonction de l'État est d'assurer son bon fonctionnement. Dans ces conditions leur politique aboutit simplement à des formes nouvelles de patriotisme économique, des mesures plus ou moins protectionnistes pour essayer d'empêcher les délocalisations, voire carrément au nationalisme.

 

Histoire de l'extrême droite - 2000 : : Les historiens juifs nous parlent de l'extrême droite... Très objectif! Pour eux en résumé, tous les français sont racistes, ces donneurs de leçons qui refuseraient de marier leurs enfants, quelle horreur, avec un non juif.
Le racisme serait d'après ce documentaire, inscrit dans la culture française...Il parait qu'il faut respecter toutes les cultures, alors... Hitler - La folie d'un Homme - documentaire M6 - 2004 : 1919-1939 : la drôle de paix



Malgré les horreurs du nazisme et les désastres du fascisme, certaines organisations se réclament de ces idéologies. Pour ces mouvements, l’antisémitisme — sorti de l’ombre au début des années 1980 — s’accompagne désormais d’une détestation des musulmans. Dans certains pays, c’est la haine des pauvres, considérés comme des sous-hommes, qui domine, se transformant en haine ethnique, singulièrement à l’encontre des Roms. POPULISME, L'EUROPE EN DANGER - Arte 2014 : , Le populisme au féminin , Extrêmes droites mutantes en Europe , L'Ukraine et'extrême droite ! , CasaPound, sous la carapace... , Les réseaux de l'extrême , Adieu Frigide Barjot , Manif’ dans un bénitier , Interview d'un frontiste , Dans la tête de l'extrême... , Dans la tête de l'extreme... , En Europe, l'extrême droite...

 

L'extrême droite : mieux la connaître pour mieux la combattre :

 

 

 

 

 

À quoi ressemble l’extrême droite aujourd’hui ? Quelle est la place du Front national ? Combien de groupes y a-t-il à sa marge, et que représentent-ils vraiment ?

Peur et désolation en Hongrie
G.M. Tamas

Tuerie hors normes, idées ordinaires
Remi Nilsen

Israël aussi…
Yossi Gurvitz

Trois modèles pour une dérive commune
Dominique Vidal

Aube dorée, le choc
Corina Vasilopoulou

Le fascisme vert n’existe pas
Stefan Durand

Pinochet sans peine ni gloire
Luis Sepúlveda

 

La Machine Populiste, avec Le Pen, Dewinter, Blocher, Jensen ... :  : Le réalisateur Jean-Pierre Krief croise fort habilement les explications de ces tribuns experts en démagogie avec les analyses d'universitaires et de chercheurs qui reviennent sur la notion de populisme et ses mutations au cours des deux dernières décennies.
Appel direct au « bon peuple », opposé ainsi aux classes supérieures corrompues (dirigeants, intellectuels...),

contestation des systèmes en place et des institutions européennes, le populisme a besoin du charisme d'un individu pour s'exprimer.

Mené tambour battant, le film se clôt sur la première réunion en janvier 2007 d'un nouveau groupe parlementaire,
« Identité, tradition et souveraineté »,

qui réunit vingt députés de partis d'extrême droite et gagne ainsi en pouvoir au sein même du système démocratique qu'il cherche à combattre : le Parlement européen.

La machine populiste, avec Le Pen, Dewinter, Blocher, Jensen, Siderov

Réalisateur : Jean-Pierre Krief
Auteur : Jean-Pierre Krief
12-6-07)
LES NOUVEAUX NAZIS 2012
Marie le pen & SES AMIS NAZIS
Marine le pen en photo avec des néo nazis

 

Marine Le Pen, l'héritière

d'enquête_la montée dramatique du FN

L'extrême Droite Dans L'histoire - Du Général Boulanger A Jean-Marie Le Pen
 

 

The Female Face of Populism - Full Length Documentary (English

A documentary Produced and Directed by Hanna Ladoul, Matthieu Cabanes and Marco La Via with the support of the CNC (Centre national du cinéma et de l'image animée)
Airing on La Chaine Parlementaire and TV5 MONDE.

This documentary reveals the existence of a "stereotype" of the populist woman in Europe and the new face of an ideology that's flourishing during this time of crisis. The European dimension of this film is not unrelated to the age of its three directors, born at the beginning of the 90s: it is a scale of measurement that's practically intuitive for their generation. Observation takes on another meaning and raises other questions. But this new perimeter doesn't stop old demons embodied by new icons from the far right from rising up again to threaten the values of democracy.
 
 
L'âne nul : aux urnes !
 
Zo d'Axa, (1864-1930), fut un journaliste satirique et pamphlétaire créateur du journal L'En-dehors et de La Feuille.  Libertaire individualiste, Zo d'Axa publia dans La feuille - jusqu'en 1899, - des articles antimilitaristes et anti-capitalistes et lança même une campagne pour l'abolition des bagnes d'enfants.
 
 
 
" Celui-là fut un de nos Maîtres —le Maître des Maîtres, aux alentours de l'affaire Dreyfus. J'ai personnellement subi deux irrésistibles influences : tout jeune, encore enfant, Jules Vallès ; plus tard, d'Axa. Deux tempéraments différents, cependant, et de procédés opposés ; mais ils se rejoignaient dans une commune haine de la laideur et de la bassesse, dans le mépris des préjugés odieux et stupides, dans le rouge claironnement de leurs colères et de leurs indignations. " Victor Méric
 
Lors des élections de mai 1898, La feuille se choisit comme candidat officiel le plus digne possible : un âne blanc. L'âne Nul "dont les ruades sont plus françaises que les braiments patriotards." Le type accompli d'un député majoritard fut promené dans Paris le jour du scrutin....Il invitait les citoyens à la réflexion : " Vous savez que vos élus vous trompent, vous ont trompés, vous tromperont - et pourtant vous allez voter... Votez donc pour moi ! Nommez l'Âne !... On n'est pas plus bête que vous"

 

 

Racisme - Le Monde diplomatique : Qu'est-ce que le fascisme ?

 

Nouveaux visages des extrêmes droites

 

« Manière de voir » n° 134 — Avril - mai 2014

Trente ans de manifestations antiracistes, de pétitions indignées, de pamphlets assassins, de mobilisations morales n’auront rien empêché. Les droites extrêmes ont toujours pignon sur rue, notamment en Europe. Trente ans d’échec qui mériteraient, à tout le moins, que l’on s’interrogeât sur le diagnostic et, pourquoi pas, sur les éventuels remèdes.

Lire le compte rendu de ce numéro, paru dans Le Monde diplomatique d’avril 2014, par Jean-Yves Camus.

 

Immigration : citation du blog du Front National :

:Il faut que les Français blancs s'y fassent : bientôt ils ne seront plus majoritaires en France. Il suffit de se promener dans les rues de Paris et de prendre le métro pour s'en rendre compte." (Stéphane Pocrain, Beur FM, juillet 2005 )
 
"Les mosquées sont nos casernes, les coupoles nos casques, les minarets nos baïonnettes et les croyants nos soldats" (Erdogan en 1998 – 1er ministre turc depuis 2003)
 
"Notre problème, c'est qu'il y a overdose. C'est peut-être vrai qu'il n'y a pas plus d'étrangers mais ce n'est pas les mêmes (...) Avoir des Espagnols, des Polonais et des Portugais travaillant chez nous, ça pose moins de problèmes que d'avoir des musulmans et des noirs." (Jacques Chirac – 19 juin 1991)
 
"Un jour, des millions d'hommes quitteront l'hémisphère sud pour aller dans l'hémisphère nord. Et ils n'iront pas là-bas en tant qu'amis. Parce qu'ils iront là-bas pour le conquérir. Et ils le conquerront avec leurs fils. Le ventre de nos femmes nous donnera la victoire" (Houari Boumédiène, président algérien, 1974)
 
"La France deviendra dans moins de 20 ans la colonie de ses anciennes colonies." (Vladimir Poutine, 1995)
 
"On ne peut pas être laïc et musulman à la fois." (Erdogan, lorsqu'il était maire d'Istanbul. Premier ministre turc depuis 2003)

 

A l’épreuve du pouvoir, certains partis politiques ont policé leur discours, en l’expurgeant des saillies les plus racistes. S’ils agrémentent leur programme d’un volet social pour conquérir de nouveaux électeurs, ils ne renoncent pas à leur fonds de commerce : nationalisme exacerbé et références ethniques.

L’irrésistible ascension du nationalisme flamand
Serge Govaert

La victoire posthume de Jörg Haider
Pierre Daum

Une droite italienne respectable...
Raffaele Laudani

 III. Le cas français et l’irruption du social

A la tête du Front national jusqu’en 2010, M. Jean-Marie Le Pen s’est assuré le succès en surfant sur la vague de déceptions nées des politiques de droite et de gauche, tout en multipliant les provocations antisémites. Sa fille a enrichi sa palette et mis l’accent sur la peur de l’avenir des couches populaires et moyennes, sans rien abandonner des principes fondateurs.

Glissements idéologiques du Front national
Eric Dupin

La galaxie frontiste, ses petites embrouilles et ses illusionnistes
Evelyne Pieiller

Loin des mythes, dans l’isoloir
Sylvain Crépon et Joël Gombin

Sur les ruines d’une gauche sans projet
Christian de Brie

 

Marine se fait couler un bain
Le lundi 17 mars 2014

 

 

Ah, ces ouvriers qui votent mal ! Depuis trente ans la petite bourgeoisie intellectuelle fustigent ces "milieux populaires" qui se tournent vers le FN. Le Cégétiste qui soutient Marine est devenu une figure médiatique alors que les luttes ouvrières, depuis des années, n’ont pas beaucoup intéressé les élites médiatiques. C’est pourtant sur ce front de lutte que se mesure toute la violence que la classe dirigeante inflige à la société. Le chômage, la précarité, l’abandon, le mépris. Et un horizon totalement bouché. Résultats de choix politiques et idéologiques. Indignation et frayeur morale sont sans effet devant la marée brune, la lutte est politique.
Et quotidienne, comme à Rouvroy aujourd’hui, dans le Nord, où nous suivons le maire, seul candidat d’une seule liste...

 

Partie 2 : Metaleurop en 2003, Samsonite en 2006, au coeur du Pas-de-Calais, Hénin-Beaumont est devenu le symbole des destructions sociales liées aux politiques de désindustrialisation et de délocalisation. Symbole aussi de la faillite du Parti socialiste embourbé dans des affaires judiciaires. D’où la progression électorale du Front National qui brouille les pistes en détournant et en s’appropriant le discours de la gauche critique incapable de répondre au désarroi populaire.
Tandis que, souriante, Marine se fait couler un bain. Reportage : Anaëlle Verzaux


Dépêches > politique du mardi 22 Avril à 12H42

Marine Le Pen : "Notre pari sera gagné lorsque l'UE sera battue dans les urnes"

la conférence de presse de Marine le Pen © Julien Langlet - 2014

Marine Le Pen a présenté mardi matin ses huit têtes de liste aux élections européennes du 25 mai. Son ambition : "arriver en tête" et "provoquer un séisme politique".

Tout l’état-major du parti était là pour écouter Marine Le Pen dire à nouveau  son intention d’arriver en tête des élections européennes "pour lancer un signal très fort à l’Union européenne et à François Hollande" selon les mots du vice-président du FN, Florian Philippot.

Le FN dispose actuellement de trois eurodéputés. Il table maintenant sur 20 et même sur la possibilité de créer un groupe d’extrême droite au sein du Parlement européen.

Le reportage de Julien Langlet

 

Programmation musicale :
  Mon père était tellement de gauche, par Les Fatals Picards video 1, video 2 : 
  Tout in haut de ch’terril, par Edmond Tanière : Tout in haut de ch'terril - YouTube :

Marine se fait couler un bain, par Tryo
  Ma voix, par Zed
  Elle est belle la France, par les Fatals Picards :

RIDAN - Ah Les Salauds !...

 

À lire :

  Bienvenue à Hénin-Beaumont : reportage sur un laboratoire du Front National, un livre d’Haydée Sabéran (2014, éditions La Découverte)

  Le Front national des villes et le Front national des champs, un livre d’Octave Nitkowski (2013, éditions Jacob-Duvernet)

  Pauvres actionnaires ! Quarante ans de discours économique du Front National passés au crible, un livre de François Ruffin (2014, chez Fakir Éditions)

 

 La Fédé : comment les socialistes ont perdu le Nord, un livre de Benoît Collombat et David Servenay (2012, éditions du Seuil)

  Bienvenue à Hénin-Beaumont : reportage sur un laboratoire du Front National, un livre d’Haydée Sabéran (2014, éditions La Découverte)

  Le Front national des villes et le Front national des champs, un livre d’Octave Nitkowski (2013, éditions Jacob-Duvernet)

  Pauvres actionnaires ! Quarante ans de discours économique du Front National passés au crible, un livre de François Ruffin (2014, chez Fakir Éditions)

Le Front National, un danger pour la démocratie ... - SOS Racisme


À (ré)écouter sur la-bas.org
Notre série sur la grève des mineurs de 1948 :

  "La grève des mineurs de 1948", une émission du 14 juin 2011

  "La grève des mineurs de 1948 (2)", une émission du 15 juin 2011

  "La grève des mineurs de 1948 (3)", une émission du 16 juin 2011

 

Marine se fait couler un bain– L’Indigné Révolté

CAPAB présent à la manifestation du samedi 12 avril

Foire aux questions abstentionnistes



01/05/2014
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 32 autres membres